Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 18:10

Saint-Priest, le mardi 14 mars 2017 Fédération Régionale des Associations Préfecture Région Auvergne Rhône-Alpes Contre le Train en zone Urbaine et M. Henri-Michel COMET, Préfet Région Pour le Respect de l’Environnement M. Xavier INGLEBERT, Préfet du Rhône Salle Millan, Place Honoré de Balzac M. Mickaël CHEVRIER, Sous-Préfet, Sud Département 69800 SAINT-PRIEST 106 rue Pierre Corneille 69003 LYON Copies du courrier : Ministère de l’Environnement, Mme Royal et M. Vidalies. OBJET : Accident fret ferroviaire en gare de triage de Sibelin du 13 mars 2017. Lettre ouverte de la Fédération régionale FRACTURE aux Préfets de Région et de Département Messieurs les Préfets, La Fédération régionale FRACTURE souhaite vous interpeller sur l’accident en objet, dont la cause pourrait être due à un mauvais état des infrastructures. Nos associations adhérentes riveraines n’en sont pas très surprises mais sont inquiètes de cet accident qui, si le bioéthanol s’était enflammé, aurait pu être catastrophique. Le rapport n°-009544-01 (*) du conseil général de l’environnement et du développement durable en date du 30 septembre 2014, avait souligné le manque d’entretien des infrastructures et recommandait notamment comme action prioritaire n° 1 (page 21/67) un contrôle des rails par ultrasons, et comme action n° 2 une amplification de l’effort de renouvellement des infrastructures (page 22/67). Nous souhaitons connaître la suite que la SNCF a donnée à ces recommandations, et plus précisément quel est l’état des installations de la gare de Sibelin ? Nous souhaitons également connaître les résultats de l’enquête en cours sur ce déraillement quand ils seront connus. Nous vous rappelons que conformément à la réglementation une étude de danger aurait dû être produite pour la gare de Sibelin depuis mai 2010. Nous sommes toujours dans l’attente de cette étude malgré nos nombreuses relances. Vous nous avez informés que cette étude serait disponible début 2017. Nous profitons donc de la présente pour vous rappeler que la Fédération régionale FRACTURE souhaite avoir communication de cette étude de danger dès que possible. Enfin pour ce qui concerne les 20 tonnes de bioéthanol qui ont pollué le sol, nous souhaiterions connaitre le détail des opérations de dépollution qui seront imposées à la SNCF, ainsi que le détail des mesures prises pour suivre la dispersion de la pollution dans le sol, et vers la nappe phréatique. Nous vous prions d’agréer, Messieurs les Préfets, nos respectueuses salutations. Pour la Fédération FRACTURE, M. Gilles Renevier, Président mg.renevier@free.fr Mme Fabienne Marguiller, responsable Communication fabienne.marguiller@gmail.com (*) : Rapport n°-009544-01 du conseil général de l’environnement et du développement durable concernant « Le triage des wagons de marchandises dangereuses : état des lieux des infrastructures et des modes d’exploitation » en date du 30 septembre 2014.

Repost 0
Published by srd
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 18:07

Mardi 14 mars 2017 COMMUNIQUE DE PRESSE Fédération FRACTURE : « Le tracé du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise via la gare de Sibelin au Sud de Lyon doit être abandonné » Alors que 20 tonnes d’éthanol –de l’alcool hautement inflammable et volatil— se sont déversées ce lundi 13 mars 2017 matin sur les voies en gare de Sibelin à Solaize, la préfecture du Rhône a décidé de déclencher le plan Orsec de Transport de Matière Dangereuse. Le twitter de la préfecture du Rhône a ensuite annoncé dans la journée : « l’essentiel a été évité, le danger premier d’inflammation est écarté avec la mise en place de la mousse ; les nappes phréatiques ne sont pas menacées ». Mais cet accident remet surtout en mémoire les nombreuses alertes lancées par la Fédération régionale FACTURE vis-à-vis du tracé ferroviaire qui a été retenu par l’Etat pour contourner l'agglomération lyonnaise (CFAL-Sud). Ce nouvel accident ferroviaire est la preuve que faire passer le fret de matières dangereuses via la gare de Sibelin est un choix très risqué du fait de la proximité de cette gare avec la raffinerie Total et plusieurs sites industriels classés Seveso dans un périmètre où la multiplication de risques technologiques élevés avec effet domino, a mal été prise en compte par l’Etat. Le tracé retenu est aussi un choix dangereux car il ne contourne pas l’agglomération lyonnaise, il passe à proximité immédiate de la ville de Lyon, et au milieu des communes urbanisées du Val d’Ozon (Chaponnay, Communay, Ternay, Marennes, etc), celles de l’Est lyonnais (Toussieu, Saint-Pierre-de-Chandieu, etc), tout comme celles de Lyon Métropole (Corbas, Mions, Solaize, Feyzin, etc). En outre, comment alors le Ministère peut-il délibérément occulter une exposition aux risques pour les automobilistes bloqués dans les embouteillages au Sud de Lyon ? Car en raison des embouteillages quotidiens, des milliers de lyonnais et d’usagers de la route stagnent chaque jour au Sud de Lyon sur cette portion d’A7 aujourd’hui requalifiée en boulevard urbain. Le PPRT de la vallée de la chimie vient de prescrire un renforcement des bâtiments dans lesquels des riverains travaillent et habitent. Or en cas d’accident industriel, les véhicules bloqués dans cette zone ne seront pas renforcés eux ! Enfin, ce tracé impacte gravement le corridor vert protégé par le SCOT. Ce tracé de transport de fret de matières dangereuses entre dans la grande nappe phréatique de l’Est Lyonnais qui alimente une bonne partie de l’agglomération en eau potable. Il ne faut pas prendre le risque de polluer cette nappe si un accident tel que celui en gare de Sibelin se produisait sur le tracé ferroviaire CFAL-Sud tel qu’il est en projet actuellement. Le contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise doit se faire dans une zone la plus éloignée possible des populations, afin de minimiser les risques. Et le tracé retenu ne doit pas mixer le transport de fret dangereux avec celui des voyageurs. La Fédération FRACTURE défend un autre tracé, plus rapide, plus respectueux des populations et de l’environnement, avec coût équivalent. La solution est de faire passer le CFAL le long de la ligne LGV située dans le grand-Est de l’agglomération lyonnaise. La Fédération FRACTURE a obtenu un report à juin 2017 de la décision du Ministère de l’Environnement sur le tracé du CFAL-Sud. La demande de FRACTURE et des élus locaux est celle d’un changement pur et simple de tracé. Repère La Fédération Régionale FRACTURE dénombre 29 communes réunies en 10 associations locales qui militent pour le respect de l’environnement et celui des populations impactées en Région par les infrastructures routières et ferroviaires. __________ Contacts presse . Gilbert BARNACHON, Vice-président. Tél 06.81.51.14.97 . Fabienne MARGUILLER, Communication. Tél 06.19.24.73.61 . Jean-Louis PUCHOL, Vice-président. Tel 06.73.73.89.10

Repost 0
Published by srd
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 05:05
Repost 0
Published by srd
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 18:58
Repost 0
Published by srd
commenter cet article
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 07:22

L'assemblée générale de

SAUVEGARDE RIVE DROITE

est prévue pour

le 17 février 2017 à 20h30

à AMPUIS.

Michelle THEAU

Repost 0
Published by srd
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 07:11

/home/sr/Téléchargements/PDF-Page_29-Est-lyonnais_2016 10 02.

pdfDIMANCHE 2 OCTOBRE 2016

LE PROGRÈS
ACTU GRAND EST LYONNAIS
PAYS DE L’ O Z ON
29
CONTOU R N EMEN T FE R ROVI AIRE
La Région s’aligne sur l’avis de Fracture
CFAL* : la partie sud du projet
Le Conseil régional demande
au gouvernement de revoir
sa copie sur le tronçon sud
du contournement ferroviaire
de l’agglomération lyonnaise.
Jons
L’équipe de Wauquiez
« va plus loin »
L’axe Grenay-Plaine d’Hey-
rieux-Sibelin Nord n’est pas
du goût des riverains et élus lo-
caux qui préfèrent un contour-
nement le long de la ligne à
grande vitesse “Valloire”.
D’après Gilles Renevier, prési-
dent de Fracture, la majorité
de Laurent Wauquiez « va
plus loin » dans son choix que
la précédente équipe.
Au printemps, le secrétaire
d’État aux transports, Alain
Vidalies devait choisir parmi
les hypothèses de tracé et de
franchissement du Rhône pré-
sentées par SNCF Réseau (ex-
Réseau ferré de France, maître
d’ouvrage, gestionnaire des in-
frastructures ferroviaires).
Le ministre a préféré lancer
des études complémentaires.
Il a ainsi reporté, à l’été 2017,
l’ouverture d’une éventuelle
enquête publique. Une déci-
sion opportune en raison du
calendrier électoral du pre-
mier semestre 2017. Le secré-
taire d’État notait de « fortes
interrogations sur l’inscrip-
tion du projet au sein de son
environnement. » En 2016, la
préfecture appuyait : « Mais
cela ne veut pas dire que la par-
tie sud du CFAL ne se fera pas.
Elle est nécessaire. »
Villette
d'Anthon
CFAL Nord
LYON
N
L
e changement de majorité
au Conseil régional est fa-
vorable à l’association Fractu-
re (Fédération régionale des
associations contre le train en
zone urbaine et pour le res-
pect de l’environnement).
Fracture lutte contre le projet
du CFAL sud (contourne-
ment ferroviaire de l’agglomé-
ration lyonnaise).
L’assemblée régionale a adop-
té un vœu (abstention du PS)
allant dans le sens de la fédéra-
tion d’associations de rive-
rains. Le vœu (ci-contre) était
présenté par le groupe Les Ré-
publicains, divers droite, so-
ciété civile et défendu par Paul
Vidal (maire de Toussieu et
président de la communauté
de communes de l’Est lyon-
nais).
Fracture, qui s’oppose au fu-
seau choisi par l’État pour réa-
liser l’infrastructure, se félicite
de la position de la Région.
DU CÔTÉ DE LA RÉGION
Part-Dieu
Pa
Perrache
Pusignan
Fuseau CFAL Sud
Tracé retenu par RFF
Lyon
(Réseau Ferré de France)
St-Exupéry
Grenay, Plaine d'Heyrieux St-E
Sibelin-Nord (24 km)
Janneyrias
Colombier
Saugnieu
St-Laurent
de-Mure
Feyzin
Corbas
Site de Sibelin
Sérézin-du-Rhône
Grigny
Givors
St-Symphorien
Solaize d'Ozon
Marennes
Chasse
sur-Rhône
Seyssuel
Loire
sur-Rhône St-Romain
en-Gal
Grenay
Mions Toussieu
St-Pierre
de-Chandieu
Chaponnay
Fuseau CFAL Sud
Tracé alternatif Fracture
Ternay
Vienne
Infographie : Le Progrès
Accès alpins
Lyon-Chambéry-Turin
Ligne
Lyon-Grenoble
*CFAL : Contournement fret ferroviaire
de l'agglomération lyonnaise.
Lignes existantes réseau classique
Lignes LGV existantes
Communes impactées
Un ingénieur travaille sur le tracé Est
« Nous sommes satisfaits.
Laurent Wauquiez a com-
pris notre travail d’explica-
tion », confie Gilles Rene-
vier, président de Fracture.
Les dirigeants de l’associa-
tion ont remercié les élus ré-
gionaux. « Nous leurs avons
dit que nous allions aussi dis-
cuter du contournement
autoroutier de Lyon par l’Est
(CEL). » L’alignement des
conseillers régionaux Les
Républicains sur la position
de Fracture ne politise pas
pour autant l’association, as-
sure Gilles Renevier. « Nous
travaillons avec les bonnes
volontés. Ceux qui prennent
des engagements politiques
doivent quitter notre bu-
reau. »
Fracture n’a pas crié victoire
à la décision du secrétaire
d’État sur une demande de
complément d’études. « La
décision entérine le passage
par la Plaine d’Heyrieux ».
Fracture met en garde contre
« l’effet cumulatif » : ajouter
du danger au danger. « On a
signalé que des wagons de
matières dangereuses passe-
ront par un secteur Seveso.
Avec le déclassement de
l’A6-A7, il y aura encore plus
de voitures dans ce secteur.
S’il y a un accident comme
l’incendie de Bluestar ré-
cemment, que fera le préfet ?
Il fermera l’autoroute ? »
La fédération espère pro-
gresser dans les discussions
avec le préfet. L’association
mandate un ingénieur pour
travailler sur son alternative
de fuseau le long de la LGV.
« Nous voulons un chiffrage
plus précis des travaux, des
nuisances, pour faire un
comparatif. »
Le contournement ferroviaire de l’agglomération
Le contournement (fret) consiste à réaliser
70 km de voie nouvelle pour relier la ligne
Lyon/Ambérieu-en-Bugey à la vallée du Rhô-
ne. À l’origine dédiée au fret, l’infrastructure
nord et sud sera mixte.
Selon SNCF Réseau, le CFAL a pour but
« d’améliorer le maillage du réseau ferroviai-
re, tout en libérant de la capacité au cœur du
nœud ferroviaire lyonnais. »
Le tronçon sud retenu par l’État traversera la
vallée de l’Ozon avant de rejoindre Sibelin
puis la ligne existante en rive droite du Rhône.
Parmi les communes concernées : Chapon-
nay, Toussieu, Saint-Priest, Mions, Corbas,
Vénissieux, Communay, Marennes, Saint-
Pierre-de-Chandieu, Saint-Romain-en-Gal
(via un pont franchissant le Rhône), etc.
Le coût, en 2008 : les tracés courts (sud)
étaient estimés à 1,4 milliard d’euros contre
2,4 milliards d’euros pour les options plus lon-
gues.
35 convois de fret passent en moyenne par
jour sur la ligne existante en rive droite. Un
nombre qui pourrait être multiplié par cinq
avec le CFAL.
Fracture propose une alternative : une ligne
dédiée au transport des marchandises le long
de la ligne à grande vitesse “Valloire” jusqu’à
la gare de Salaise-sur-Sanne (38).
Elle souligne des risques liés au passage des
trains voyageurs et fret au cœur du secteur
classé Seveso. D’autant que l’étude de danger
de la gare de triage de Sibelin, à Solaize-Fey-
zin, n’est pas connue et le Plan de prévention
des risques technologiques (PPRT) n’est pas
prescrit.
À travers un vœu
adopté en septembre,
le Conseil régional
Auvergne Rhône-Alpes
demande au gouverne-
ment :
u Le traitement du
contournement fret
ferroviaire de l’agglo-
mération lyonnaise
comme partie intégran-
te de la magistrale
éco-fret (tracé qui par-
tirait de la mer du
Nord à la Méditerra-
née) et la mise en
œuvre par l’État de
tous les moyens pour
garantir l’essor du
transport fret ferroviai-
re et ainsi favoriser le
report modal du fret
routier vers les modes
fluviaux et ferroviaires.
u L’inscription de la
réalisation du CFAL
dans une réflexion
d’ensemble à l’échelle
régionale et européen-
ne.
u Une infrastructure
dédiée pour que le
contournement n’obère
pas les capacités de
développement du
transport ferroviaire de
voyageurs par l’utilisa-
tion des lignes ferro-
viaires existantes...
u Le retrait des trans-
ports de fret des lignes
des rives du Rhône au
profit de lignes desti-
nées aux voyageurs
pour que le contourne-
ment fret puisse consti-
tuer une réponse à la
sa
turation des nœuds
ferroviaires et routiers
lyonnais et givordins.
u La desserte de la
plateforme multimoda-
le de Salaise-sur-Sanne
par un axe dédié :
privilégier le tracé
jumelage LGV Valloi-
re.
u Une étude compara-
tive du tracé Plaine
d’Heyrieux, en ce qu’il
opère les capacités de
développement du
CFAL et du transport
régional de voyageurs
et constitue par sa
localisation une aug-
mentation du risque
industriel de la vallée
de la chimie, et en
conséquence de privi-
légier le tracé jumelage
LGV Valloire.
S M.T.
69L - 1
www.leprogres.fr

Repost 0
Published by srd
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 19:22


CFAL-SUD. CONTOURNEMENT FERROVIAIRE DE L'AFFLOMERATION LYONNAISE. VŒU DE LA
REGION AUVERGNE RHONE-ALPES.

Voici le texte du vœu présenté par le Groupe LR à l'assemblée plénière de la
Région Auvergne Rhône-Alpes hier 22 septembre 2016, défendu par Paul Vidal,
et adopté.

Les populations de l'Est lyonnais, du Sud de Lyon et du Pays Viennois
peuvent se féliciter du respect de la parole qu'avait donnée Laurent
WAUQUIEZ à la Fédération FRACTURE en avril 2016. La Région s'était engagée à
défendre l’approche de FRACTURE, c’est-à-dire un véritable contournement de
l’agglomération lyonnaise, qui s’adosse à une ligne ferroviaire existante,
la LGV.

Car le savez-vous ? Le tracé actuel de contournement ferroviaire de
l'agglomération lyonnaise ne contourne pas du tout l'agglomération lyonnaise
!

Outre l'impact sur les populations de l'Est lyonnais et du Pays Viennois, le
tracé du CFAL-Sud est aussi une réelle menace pour les populations qui
habitent, travaillent ou circulent dans les quartiers de Lyon Gerland, la
Confluence, Perrache, et les communes très urbanisées du Sud de Lyon, car
les wagons de transport de matières dangereuses du tracé actuel CFAL-Sud
sont prévus passer contre des sites industriels classés Seveso, sans
qu'aient été pris en compte l'addition des dangers et l'effet domino induit
en cas d'accident, ... or un accident industriel cela arrive. Cf le récent
incendie chez BlueStar le long de l'A7 exactement dans cette zone où
circulent chaque jour des milliers d'automobilistes.

Fabienne Marguiller,
Commission Communication Fédération FRACTURE
_______________

Voici le VŒU REGION adopté le 22/09/2016 (le texte intégral est en
pièce-jointe) :

A la suite du report annoncé par le Secrétaire d’État aux Transports sur le
choix du tracé du CFAL, le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes demande au
gouvernement :

• Le traitement du Contournement fret Ferroviaire de l’Agglomération
Lyonnaise comme partie intégrante de la Magistrale Eco Fret et la mise en
œuvre par l’État de tous les moyens pour garantir l’essor du transport fret
ferroviaire et ainsi favoriser le report modal du fret routier vers les
modes fluviaux et ferroviaires ;

• L’inscription de la réalisation du Contournement fret Ferroviaire de
l’Agglomération Lyonnaise dans une réflexion d’ensemble à l’échelle
régionale et européenne.

• Une infrastructure dédiée pour que le Contournement fret Ferroviaire de
l’Agglomération Lyonnaise n’obère pas les capacités de développement du
transport ferroviaire de voyageurs par l’utilisation des lignes ferroviaires
existantes et utilisées dans le cadre des projets REAL ou Intercités ;

• Le retrait des transports de fret des lignes des rives du Rhône au profit
de sillons voyageurs pour que le Contournement fret Ferroviaire de
l’Agglomération Lyonnaise puisse constituer une réponse à la saturation des
nœuds ferroviaires et routiers lyonnais et givordins ;

• La desserte de la plateforme multimodale de Salaise-sur-Sanne par un axe
dédié : privilégier le tracé «Jumelage LGV Valloire»

• Une étude comparative entre le tracé « Plaine d’Heyrieux Sibelin Nord »
retenu par l’État, en ce qu’il obère les capacités de développement du CFAL
et du transport régional de voyageurs et constitue par sa localisation une
augmentation du risque industriel de la vallée de la chimie, et en
conséquence de privilégier le tracé «Jumelage LGV Valloire»

Repost 0
Published by srd
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 08:40
Repost 0
Published by srd
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 09:37

~LUNDI 25 AVRIL 2016 LE PROGRÈS www.leprogres.fr Ça s’agite autour du tracé du CFAL.

Une manifestation est prévue samedi 30 avril à Feyzin à l’initiative de l’association Fracture (Fédération régionale des associations contre le train en zone urbaine et pour le respect de l’environnement) qui craint le lancement de l’enquête publique. « Il s’agit de mettre la pression sur l’État », explique Gilles Renevier, son président, qui peut désormais compter sur le soutien appuyé de Laurent Wauquiez.

 

Le président (LR) de la région Auvergne Rhône-Alpes, qui a rencontré l’association, mais aussi, Alain Vidalies, ministre des Transports, mercredi dernier, se prononce « contre ce tracé qui n’est pas un contournement ». « Tout le monde est contre » « Non seulement le petit tracé, poussé par Réseau ferré, passe au milieu des habitations, mais en plus, alors que promesse avait été faite d’un réseau majoritairement enterré, la restitution a montré que la partie enterrée a beaucoup diminué. À l’inverse, le projet qui consiste à longer la ligne LGV, permet de se relier au nord de Vienne, sans passer par des zones habitées, avec l’intérêt supplémentaire de faire la jonction avec le fret fluvial », détaille Laurent Wauquiez convaincu d’avoir bénéficié « d’une oreille attentive » du ministre. « M.Vidalies n’est pas favorable au lancement d’une déclaration d’utilité publique qui figerait les choses, et s’est dit très réservé sur le tracé retenu.

C’est une vraie avancée », souligne le président de région qui s’appuie aussi sur Georges Fenech, député LR du Rhône et farouche opposant au tracé, ainsi que sur Paul Vidal, maire LR de Toussieu, ancien président du collectif Parfer (Pour une alternative raisonnable ferroviaire). « À part les Chambres de commerce du Rhône et de la Loire, tout le monde est contre le projet », avance, de son côté, Gilles Renevier qui table sur une manifestation suivie ce samedi.

Le président de Fracture apprécie le positionnement de la région et sait que « Laurent Wauquiez est prêt à refuser de mettre l’argent de la région prévu dans le CFAL ». Il compte aussi sur une entrevue programmée ce mardi, entre le ministre Alain Vidalies et le député socialiste de l’Isère, Erwann Binet, pour obtenir le réexamen « d’un projet mal ficelé ».

Dominique Menvielle INFOS

samedi 30 avril, à 14 heures, manifestation contre le passage du tracé CFAL sud en gare de Feyzin.

RHÔNE-ALPES AUVERGNE TRANSPORTS Contournement fret de l’agglo : la Région se positionne contre le tracé Sud retenu

Le président de région Laurent Wauquiez soutient les opposants au tracé Sud du Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL).

nLe fuseau plaine d’Heyrieux - Sibelin Nord avait été abandonné, puis repris. Photo illustration DR Sur la partie sud (le nord fait moins polémique), le faisceau retenu par le Val de l’Ozon (plaine d’Heyrieux- Sibelin Nord), avait été exclu en 2009 par Dominique Perben, ministre des Transports, puis réintroduit par son successeur Dominique Bussereau.

Parmi les communes concernées par le tracé, figurent Chaponnay, Toussieu, Saint-Priest, Mions, Corbas, Vénissieux, Communay, Marennes, Saint-Pierre de Chandieu, Saint-Romain-en-Gal… En 2008, les tracés courts (sud) étaient estimés à 1,4 milliard d’euros contre 2,4 pour les options

Repost 0
Published by srd
commenter cet article
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 17:59

Le samedi 30 avril 2016

RV à 13h

 

Organisation d’un COVOITURAGE des manifestants de SAUVEGARDE RIVE DROITE

 

(5 personnes par voiture) :

 

RV à 13h, sur le parking du LYCEE SAINT-ROMAIN-EN-GAL

 

Départ des voitures exactement à 13h45

 

Préparez vos pancartes, de quoi faire du bruit

 

~~ SRD SAUVEGARDE RIVE DROITE

Le samedi 30 avril, manifestons en masse notre opposition FERROVIAIRE.

Le contournement de Lyon CFAL-SUD Un tracé par le site de triage Sibelin extrêmement dangereux. •

La décision du Ministère concernant le CFAL est imminente alors que tous les éléments pour juger ne sont pas là, en particulier le nouveau Plan de Prévention des Risques Technologiques pour la zone autour du site de triage de Sibelin (Feyzin/Solaize) classée Seveso, dans un périmètre de risques technologiques majeurs. •

Ce tracé ferroviaire ne contournera pas l’agglomération de Lyon, il la traversera ! • 29 établissements scolaires sont situés à moins de 500 m du tracé, soit plus de 9000 élèves impactés, ainsi que leurs enseignants et le personnel.

•Les trains feront passer des produits dangereux et toxiques à travers nos communes.

Cela constituera une grave menace pour la population et pour la nappe phréatique. •

La rive droite du Rhône est particulièrement concernée •Les trains vont générer des nuisances sonores et visuelles proches de l’habitat de nos communes de l’Est lyonnais, à forte densité de population.

Le 30 avril après-midi, mobilisons-nous ! La décision du Ministère est imminente

Tel : 06 51 83 53 16

Michelle THEAU

 

Repost 0
Published by srd
commenter cet article

Recherche

PROJETS de FRET

Les projets sont là, " Des trains par centaines attendent le feu vert "
Cliquez ci-dessous
FERRMED.pdf FERRMED.pdf

Du Fret de Chine

Projet-SNCF.doc Projet-SNCF.doc

cp-rff-fret_160909.pdf Projet-RFF

Carte-FRET-RFF.pdf Carte-FRET-RFF.pdf